Message du sénateur Pierre-Hugues Boisvenu

À la famille Bergeron,

Cinq ans après et toujours sans réponse…il n’y a pas de pire douleur pour une mère, un père ou une soeur de demeurer sans nouvelles de l’être cher disparu. En cette journée de mémoire à Marilyn, je suis de tout coeur avec vous et je prie pour que votre fille vous revienne bien vivante. 

A toutes les familles qui vivent la disparition d’un proche, gardez votre espoir bien vivant et surtout n’abandonnez jamais. 

Un jour vous aurez une réponse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>